Japan's June flames out with record heat, but power crunch averted

Japan’s June flames out with record heat, but power crunch averted

TOKYO, 30 juin (Reuters) – Le réseau électrique japonais a craqué jeudi sous la pression du mois de juin le plus chaud de Tokyo depuis le début des enregistrements, mais une crise d’électricité qui aurait pu priver des dizaines de millions d’électricité a été évitée de justesse et les autorités se sont préparées à lever les avertissements.

Des températures de près de 40 degrés Celsius (104 degrés Fahrenheit) ont été enregistrées dans certaines parties du grand Tokyo, qui abrite 37 millions de personnes, le sixième jour d’une vague de chaleur qui a commencé après la fin la plus précoce de la saison des pluies dans la capitale depuis des décennies.

Les maximums ne devraient pas tomber à 30C (86F) avant mardi.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Mais les pannes de courant ont été évitées, malgré la perte de production d’une centrale de 600 mégawatts (MW), alors même que les générateurs alimentant Tokyo fonctionnaient pour supporter leur charge avec seulement environ 3% de capacité de réserve, le niveau en dessous duquel des pannes peuvent se produire.

Les autorités ont déclaré qu’elles lèveraient un avertissement concernant les alimentations électriques courtes qui étaient en vigueur depuis quatre jours consécutifs.

“Grâce aux efforts de tous, nous avons pu freiner dans une certaine mesure la demande”, a indiqué le ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie.

Dans la matinée, avant que la centrale de 600 MW ne soit retirée du service, le contrôleur du réseau national OCCTO avait prévu la période critique de marge de 3% de la région de Tokyo de 16h30 à 17h. La centrale perdue ne devrait pas reprendre sa production avant le soir.

Le ministère de l’Industrie avait émis un quatrième jour d’avertissement de pénurie d’électricité dans les zones autour de la ville, exhortant les ménages et les entreprises à économiser l’électricité, sans lésiner sur la climatisation où cela mettrait la santé en danger.

Quelque 105 personnes ont été transportées à l’hôpital pour un coup de chaleur jeudi, a indiqué le service d’incendie de Tokyo. Un homme dans la cinquantaine est décédé et une femme dans la cinquantaine était dans un état critique.

Les températures ce mois-ci ont été les plus élevées depuis le début de la tenue des registres en 1875.

La température dans le centre de Tokyo était de 36,4 °C (97,5 °F) à 13 h 00 (04 h 00 GMT) tandis que la ville de Hatoyama, au nord de la capitale, étouffait à 39,7 °C (103,4 °F).

ÉTEINDRE LES LUMIÈRES

Certaines entreprises, telles que le fabricant de pièces automobiles Yorozu Corp (7294.T), réduisent les quarts de travail pour économiser de l’énergie tandis que d’autres, comme le détaillant Seven & i Holdings (3382.T) et le géant de la technologie Sony (6758.T), ont demandé aux employés pour économiser de l’énergie en éteignant les lumières et autres appareils.

Le constructeur automobile Nissan Motor (7201.T) a déclaré qu’il faisait fonctionner des générateurs dans son usine de Tochigi au nord de Tokyo de mercredi à vendredi, tout en appelant les bureaux et les usines à économiser de l’énergie.

SoftBank Corp a déclaré qu’il assouplissait la climatisation, laissant la température dans ses installations passer de 25 ° C à 26 ° C.

Le gouvernement et les services publics s’étaient préparés depuis le printemps à faire face à des tensions d’approvisionnement en électricité pendant la période de pointe de la demande estivale, mais cela ne commence officiellement que le 1er juillet, vendredi.

Le resserrement de l’électricité était attendu avec la suspension de la production par certaines centrales après les tremblements de terre de mars dans la région de Fukushima, une baisse à long terme du nombre de centrales thermiques dans un contexte de décarbonation et des retards dans le redémarrage des réacteurs nucléaires parce que d’une réglementation plus stricte suite à la catastrophe de Fukushima en 2011.

Pour faire face à la pénurie, le gouvernement et les services publics ont redémarré des centrales électriques au gaz vieillissantes et jonglé avec les calendriers de maintenance des réacteurs nucléaires. Lire la suite

Le plus grand producteur d’électricité du Japon, JERA, prévoyait de redémarrer jeudi une unité au gaz de 45 ans à Anegasaki, près de Tokyo, suivie vendredi d’une unité de 44 ans à Chita, dans le centre du Japon.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Yuka Obayashi et Nobuhiko Kubo; Reportage supplémentaire de Satoshi Sugiyama, Sam Nussey, Elaine Lies et Kantaro Komiya; Montage par Kenneth Maxwell

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

#Japans #June #flames #record #heat #power #crunch #averted

Leave a Comment

Your email address will not be published.